logotype
diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama diaporama

Sans sortie de secours, il n'y a plus de portes

Ils sont tous là ! Les pensionnaires de San Clemente à travers le regard de Raymond Depardon et les trois danseurs ; se confondant les uns avec les autres. Absurdes, obsessionnels et imprévisibles, ils sont animés par l’instinct, l’espièglerie et une sauvagerie enfantine. Ces gamins fous nous laissent entrevoir tantôt leur raison,tantôt leur égarement. Tous attendent quelqu’un ou quelque chose qui ne vient pas.
Et si leurs vies n’étaient qu’un jeu ? Et s’ils jouaient avec notre regard ?

 

Extrait vidéo

La danse vient se mêler au documentaire et agit comme un révélateur des mouvements déjà présents dans le film. Les danseurs deviennent des personnages de fiction ; les personnages du film, des danseurs.
L’accumulation provoque une illusion de la réalité.
Mais que regardons-nous ?
Voyons-nous les choses ou bien le sens qu’elles ont pour nous ?
Nous cherchons dans les images une ressemblance qui nous rassure, mais le visible n’est-il pas d’autant plus visible qu’il nous dérange ?
Le regard fait des allers-retours entre l’étrange et l’ordinaire. La réalité de ce qui est vu, se transforme. Le jeu sert d’outil relationnel entre les danseurs, de lien avec le public ; il est autant une matière gestuelle qu’un principe dramaturgique et chorégraphique

Sur une idée et une chorégraphie de Karine Vayssettes
Danseurs : Timothé Mohamed Ballo, Stephane FesnardGuillaume Dechambenoit
Régisseur son et vidéo : Lionel Poullin
Photos : Gilles Kagan


les vendredi 17 & samedi 18 juillet - 22h - rue de la Charpenterie - Orléans
du jeudi 23 au dimanche 26 juillet - 22h30 -  Festival Off de Chalon dans la Rue


Opération réalisée avec le soutien de la Région Centre-Val de Loire.
Spectacle créé en octobre 2014 dans le cadre du festival FILMER LA DANSE organisé par Cent Soleils et réalisé en partenariat avec la scène nationale d'Orléans, le centre chorégraphique national - Josef Nadj, Radio Campus, le 108 Maison Bourgogne et le Centre National de la Danse.

Share